Institut d'Anatomie Normale

L’institut d’Anatomie Normale, dirigée par le Docteur Nicolas BRONSARD depuis Juin 2017, est la passerelle entre les étudiant·e·s de la faculté et l’accès concret à l’anatomie.

Au sein du laboratoire, les étudiant·e·s en deuxième et troisième années de médecine assistent aux traditionnelles dissections, les rompant tôt dans leurs études à une anatomie concrète et pratique, ainsi qu’à des cours au tableau noir et à des dissections plus spécialisées en petits groupes dans le cadre de l’UE Master Anatomie du Pr BAQUÉ.

De plus, l’Institut d’Anatomie Normale est également à l’initiative d’un format pédagogique dans l’enseignement de l’anatomie en L2 et L3. Les étudiant·e·s en amphithéâtre assistent à un cours au tableau noir dispensé par l’un des professeur·e·s, tandis que le laboratoire transmet en temps réel des images de dissection de la zone étudiée pour mettre en parallèle théorie et pratique. Le laboratoire et l’amphithéâtre sont en communication constante et les étudiant·e·s sont évalué·e·s en temps réel par des questions directement sur le cadavre lors la séance pour vérifier l’acquisition des connaissances.

L’Institut est également ouvert aux internes de chirurgie, chef·fe·s de clinique, assistant·e·s, praticien·ne·s et PU-PH qui viennent répéter leurs gestes opératoires et les perfectionner.

Le monitorat est constitué d’étudiant·e·s en troisième et quatrième années, recrutés par leurs prédécesseurs lors de leur deuxième année en médecine sur leur présence et leur implication au laboratoire, ainsi que sur un concours des connaissances anatomiques. Les moniteur·trice·s préparent les cadavres et débutent la dissection de la région anatomique concernée au préalable du cours-dissection réalisé par le·a professeur·e. Une fois le cours-dissection terminé, les moniteur·trice·s restent présent·e·s pour répondre aux questions des étudiant·e·s et leur apprendre des gestes simples comme les différents points de suture avant de ranger le laboratoire. Ainsi tou·te·s les étudiant·e·s peuvent bénéficier d’un contact concret et précoce avec l’anatomie du corps humain accompagné d’une perfection des gestes qu’ils·elles vont devoir réaliser aux Urgences. Les moniteur·trice·s assurent également le déroulement du master d’Anatomie et sont à la disposition de leurs professeur·e·s d’Anatomie pour les différents projets de l’Institut d’Anatomie Normale.

 
L'École de Chirurgie André Bourgeon

Le Professeur Patrick BAQUÉ, le Professeur Fernand DE PERETTI et le Professeur Nicolas BRONSARD, ont inauguré le 23 février l'« École de Chirurgie André Bourgeon » de la Faculté de Médecine.

Cet événement a été l'occasion d'honorer le Professeur André Bourgeon, Professeur honoraire de la faculté, qui a toujours été très actif dans l’enseignement de l’Anatomie et de la Chirurgie. La cérémonie a débuté par une démonstration du nouveau système de vidéotransmission intégré qui permet désormais des démonstrations en direct en Anatomie Clinique et en Chirurgie et qui peuvent être transmises dans les amphithéâtres de la faculté et « exportables » à l’étranger par voie numérique pour différents congrès et enseignements.

Les 4 structures y sont rattachées :

  • le nouvel Institut Hospitalo-Universitaire de Formation des Infirmièrs·ères de bloc opératoire,
  • le centre de plastination ouvert en 2018, permet de conserver des organes palpables et manipulables pour la pédagogie,
  • le studio d’enregistrement de e-learning,
  • le Centre de Simulation Chirurgicale, dans lequel a été positionné le robot chirurgical, cédé gracieusement à la Faculté de Médecine par le CHU de Nice.


Une salle de cours est également présente avec des dessins à la craie, chère à l'enseignement d'anatomie, mais avec une pointe de modernité avec l'utilisation de tablettes tactiles utilisées en matière générale pour les examens des étudiant·e·s.

Centre de Plastination Azuréen

La plastination est une technique de conservation des spécimens anatomiques par la méthode d’imprégnation forcée en utilisant des polymères tels que le silicone. Dans ce processus, l’eau contenue dans les tissus est remplacée par des polymères polymérisables ce qui permet d’obtenir des pièces anatomiques inodores, sèches, non toxiques et durables qui sont utilisées comme support pédagogique dans la recherche et l’enseignement. La stabilité et la longévité des spécimens plastinés sont bien plus importantes que pour des cadavres frais ou formolés. La plastination se décompose en quatre principales étapes : la fixation, la déshydratation, l’imprégnation forcée et le durcissement. Ces phases suivent un ordre établi et varient de manière intrinsèque selon les pièces anatomiques plastinées.
 


Technique (méthode S10 standard) :

  • La fixation est réalisée le plus fréquemment par immersion dans un bain de formaldéhyde à 10% à une température de 5°C. Pour certaines pièces anatomiques une solution de fixation spéciale est nécessaire. Pour la dilatation et le maintien de la forme des cavités anatomiques, il est recommandé d’utiliser une solution de formaldéhyde à 20%. La coloration du système vasculaire est faite par l’injection d’un polymère époxyde avant la fixation.

  • La déshydratation est réalisée par 3 bains successifs d’acétone à -25°C jusqu’à ce que la concentration en H2O soit inférieure à 1%. Cette teneur en H2O sera vérifiée lors du troisième bain d’acétone. Ce mécanisme de déshydratation est assuré par diffusion et peut assurer un dégraissage de la pièce.

  • Une fois le contenu en eau retiré des cellules, l’imprégnation forcée peut être réalisée. L’acétone est donc remplacée par le polymère en utilisant une pompe permettant d’exercer une pression négative. L’imprégnation est permise par une différence de point d’ébullition entre le silicone et l’acétone (l’acétone est vaporisée sous la forme de bulles gazeuses ce qui permet la pénétration du silicone dans les tissus). La faible viscosité du polymère dans lequel baigne le spécimen permettra d’obtenir une rigidité suffisante.

  • Le durcissement (polymérisation) est réalisé par adjonction d’un gaz dans une chambre close (de taille suffisante pour accueillir le spécimen) à la température ambiance.

Contact

Luisa NOGUEIRA, PhD
luisa.nogueira@univ-cotedazur.fr
Tél : 04 89 15 35 76

Contacts

Catherine MANAIRE
Secrétariat Institut d'Anatomie Normale
Centre de Don du Corps
Secrétariat Institut Universitaire 
d'Anthropologie médico-légale
Tél : 04 89 15 35 74
catherine.manaire@univ-cotedazur.fr 

Benjamin MAES
Institut d'Anatomie Normale
Tél : 04 89 15 36 14
benjamin.maes@univ-cotedazur.fr

Université Côte d'Azur
Faculté de Médecine 
28 avenue de Valombrose
06107 Nice cedex 2